Radioactivité naturelle et artificielle

 
 

1) La radioactivité


Les désintégrations radioactives sont des transformations nucléaires subies par certains noyaux appelés noyaux radioactifs. Elles sont spontanées, aléatoires et inéluctables.

Au cours d’une désintégration radioactive, le noyau radioactif se transforme en un autre noyau (appelé noyau fils) en émettant une particule. Les trois principales particules émises sont les particules α (noyau d'hélium notée(42He), les électrons (0-1e) et les positons ou positrons (01e).

La radioactivité est dite naturelle lorsque les noyaux instables existent dans la nature ; elle est dite artificielle lorsqu’ils sont créés en laboratoire.

2) Les lois de conservation


Contrairement à une transformation chimique, une transformation nucléaire ne conserve pas l’élément chimique. En revanche, ces transformations vérifient toutes deux lois de conservation (lois de Soddy) :

  • la conservation du nombre de charge
  • la conservation du nombre de masse.

Exemple:
146C          147N   +  0-1e

3) Les différents types de désintégration


  • Radioactivité α : émission d’une particule α
Exemple:  23892U          23490Th   +   42He  

  • Radioactivité β- : émission d’un électron 
Exemple:    3215P             3216S      +  0-1e


  • Radioactivité β+: émission d’un positon
Exemple:    3015P    →     3014Si   +  01e


- Une antiparticule est une particule d'antimatière identique à la particule de matière mais dont la  charge électrique est de signe opposé.
- Un positon est un antiélectron.

Remarque: les noyaux fils issus d'une désintégration sont souvent dans un état excité et libèrent leur énergie sous forme de rayonnement gamma (rayonnement électromagnétique plus énergétiques que les rayons X)


4) Activité et décroissance radioactive


L’Activité (notée A) d’un échantillon radioactif est le nombre de désintégration qu’il produit par seconde. Son unité est le becquerel, de symbole Bq.


 
 


 


 

 

 









©2018 Cours de physique et chimie au lycée