1. La liaison ionique
  2. Les solides ioniques

1) La liaison ionique


Lorsque les atomes ont des électronégativités vraiment trop différentes (supérieure à 1,7) alors ils n’arrivent plus à partager le doublet d’électrons de la liaison. L’atome le plus électronégatif se l’approprie complètement. On ne parle plus de liaison covalente, mais de liaison ionique: les deux atomes se transforment en ions.

C’est par exemple le cas du chlorure de sodium NaCl. L’élément Cl est bien
plus électronégatif que l’atome Na. Il s’approprie le doublet mis qui aurait
dû être mis en commun : Cl se transforme en ion Cl- et Na en ion Na+

2) Les solides ioniques


Un solide ionique cristallin est un solide constitué d’ions de charge positive (cations) et d’ions de charge négative (anions) qui sont disposés de façon ordonnée.

Un solide ionique est électriquement neutre et contient globalement autant de charges positives que de charges négatives.

La formule d'un solide ionique est une formule dite "statistique", elle reflète la proportions des différents ions mais ceux-ci ne sont pas indépendants comme le sont des molécules.

Un solide ionique est constitué d'un empilement de cations et d'anions, où les cations sont essentiellement entourés d'anions tandis que les anions sont essentiellement entourés de cations.

Exemple : le fluorure de calcium CaF2 contient un ion calcium Ca2+ pour deux ions fluorure F.

Dans un solide ionique chaque cation exerce une force électrique (dite force de Coulomb) attractives sur les anions voisins tandis que chaque anion exerce une force attractive sur les cations voisins: ces attractions permettent d'assurer la cohésion du solide ionique.


 


 


 

 

 









©2018 Cours de physique et chimie au lycée